سجل ايميلك و احصل على جديد الاخبار مجانا

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

لا تنسى تفعيل التسجيل بالضغط على الرابط داخل الايميل الذي سيصلك بعد تسجيلك

Les trois opérateurs telecom en 3G en Algérie sont prêts pour la 3G

« Le cahier des charges relatif à la 3G ainsi que les trois opérateurs de la téléphonie mobile (Mobilis, Djezzy et Nedjma) sont prêts pour le lancement de cette technologie », a déclaré M. Moussa Benhamadi à l’APS en marge de la célébration de la Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information.



Il a précisé que les trois opérateurs ont déjà déployé des antennes-relais BTS (éléments de base du système cellulaire de téléphonie mobile GSM) au niveau national pour l’émission et la réception de la 3G.

M. Benhamadi a, toutefois, expliqué que le gouvernement temporisait le lancement de cette technologie « par souci d’équité » et qu’il ne voulait pas « créer une différenciation entre les 3 opérateurs de téléphonie mobile afin de ne pas priver les nombreux abonnés de Djezzy ».

« Mais, a-t-il dit, si le problème avec Djezzy persistait nous serions dans l’obligation d’avancer ». Le ministre de la Poste et des TIC avait indiqué récemment que les négociations pour l’acquisition par l’Algérie de 51% de Djezzy, nom commercial d’Orascom Télécom Algérie (OTA), se poursuivaient toujours.

M. Benhamadi avait précisé que les discussions entre l’Algérie et le propriétaire de Djezzy, le groupe russo-norvégien Vimplecom, avaient pour but d’arriver à un accord de cession final.

Fin mars, le ministre des Finances, M. Karim Djoudi, avait annoncé l’achèvement de l’évaluation financière de Djezzy, soulignant que les négociations étaient dès lors menées avec Vimpelcom « pour arriver à un accord sur la valeur de la transaction ».

L’Algérie avait confié au cabinet français Sherman and Sterling l’évaluation de Djezzy. Mais, en vertu de la clause de confidentialité, aucune annonce sur la valeur de Djezzy n’a été faite jusqu’à présent par les deux parties. Vimpelcom avait racheté en mars 2011 le groupe italien Wind Telecom qui détenait 51% d’OTH (Orascom Télécom Holding), propriétaire majoritaire d’OTA.

Le groupe russe a accepté de céder la majorité du capital de Djezzy sous réserve d’un prix « acceptable ». L’ancien propriétaire de Djezzy, le groupe OTH de Naguib Sawiris-fils, avait fixé sa valeur à 7,8 milliards de dollars lorsqu’il avait tenté de négocier avec le groupe de téléphonie sud-africain MTN la vente de Djezzy.